Le trousseau de la jeune fille sous le second empire


Le Trousseau de la jeune fille sous le Second Empire


Sous Napoléon III, 

Le trousseau a une très grande importance.



Il était la dot de la jeune mariée





Les ménagères, les fiancées, les coquettes et les Parisiennes attendent pendant des mois les occasions des expositions pour remplacer le linge usagé, pour composer leur trousseau,pour choisir les modèles nouveaux et à la mode.

Les grands magasins : "Le bon Marché", "Le Printemps" pour n'en citer que quelques-uns, fournissent des modèles confectionnés les" Vêtements de dessusà des prix remarquables.



grand magasin

Grand magasin "Le coin de la rue" vers 1860


Les personnes ayant des heures de loisir et qui ont le talent suffisant pour se livrer aux fins travaux de la lingerie profiteront des avantages offerts par la mise en vente de ces coupons .

Nombreux sont les modèles présentés dans les revuesfémininesdel'époque :
  • Le Moniteur des Dames et Demoiselles
  • La mode illustrée
  • Le musée des Familles et modes vraies
  • Le magasin des Demoiselles
  • Le journal des Demoiselles
  • La femme et la famille
  • Le petit courrier des Dames
  • Le moniteur de la mode
  • Le journal des jeunes personnes
etc...

Les femmes  les moins douées feront réaliser les modèles par leur couturière.


Découvrons le: Lexique des tissus



Cetableau représente un moment historique :

La jeune voisine qui habitait à côté d'Isaac Singer essaye, pour la première fois, la machine à coudre qu'il vient de mettre au point.

A visiter le musée de la machine à coudre, le musée le plus insolite de NANTES Plus de cent modèles témoignent de l'histoire de la machine à coudre

A visiter le site internet du musée : Machines à coudre


Voici, ci-dessous, la description  d'un trousseau de l'année1852-53, extrait du "Magasin des Demoiselles






Comme le trousseau, le globe de mariée est en vogue à cette époque,  à voir bientôt !