Découvrons les tissus au 19e siècle

Découvrons les tissus

Sous le Second Empire


Femmes au jardin



Pendant cette période du Second Empire (1852-1872) les tissus, sont multiples et très variés  et cela surtout par rapport à la saison.

En 1852-53
Les magasins sont beaucoup plus riches en soieries.

Pour robes, les étoffes préférées sont le reps façonné, la popeline ou le satin impérial et le drap aussi bien sûr.. A ces tissus, il faut ajouiter la moire antique, le taffetas, le lampas, le damas de soie. Pour le bal, la gaze et le tulle. Pour les soirées dansantes les taffetas glacés pour les jeunes personnes, quoiqu'elles portent aussi des étoffes lamées d'or et d'argent. Mais pour leurs mères : le damas, le taffetas Pompadour sont de mise.

Les dames avaient repoussé le satin depuis quelque hivers. Enfin le voilà qui reparaît avec de superbes carteaux écossais qui le transforme en nouveauté.
Il n'y a pas d'étoffe nouvelle, dans les laines, les mérinos, les valencias écossais, les valencias à raies albanaises sont connues depuis longtemps.

Il y a des taffetas portant toute espèce de noms et des popelines d'une souplesse charmante.

Les tissus préférés sont les barèges, les grenadines, les mousselines de soie, les nankins, les piqués, les jaconas, la tarlatane, les taffetas.. Presque tous sont à dispositions, très chargées.

Les honneurs de la saison vont au barège.


En 1855

On fait des tarlatanes nouvelles pour robes de bal dont les volants sont une imitation parfaite des dentelles les plus riches.. La gaze lamée a aussi un grand succès.


Et suivant  l'usage auquel on les destine voici, sous forme de tableau, les tissus servant à leur fabrication. (1852-1870)


demi-toilette toilette parée robe de mariée toilette pour les eaux
foulard

barège

mohair

grenadine

taffetas léger

linos

poil de chèvre

valencias de toutes sorte

satin grec

drap

reps façonné

satin impérial

taffetas léger

foulard

poult de soie

mozambique

linos

poil de chèvre

moire antique

reps

moire antique

gros de Turin
soie blanche

tulle de soie à dessins

taffetas d'Italie blanc

poult de soie antique

moire antique
mousseline

taffetas
 écossais

piqué
robe de chez soi robes de chambre costume de voyage costume d'amazone
cachemire

jaconas

velours

taffetas pékiné

piqué blanc

popeline
cachemire

toutes étoffes épaisses

le cachemire imprimé

le cachemire bordé de peluche de
couleur tranchante
popeline

drap

toile

reps

damas

drap

toute étoffe épaisse

cachemire

popeline noire,
verte ou bleu.

nankin


A cela vient s'ajouter les écossais, les rayés, les rayés parsemés de fleurs, les bouquets Pompadour (1859-60). Le noir tend à devenir, de plus en plus, la couleur uniforme des toilettes de ville.(1860)

Après 1864, les coloris des tissus changent, ils deviennent plus violents avec une dominante de bleu et de vert.

La sortie de bal est faite en cachemire, en peluche ou en velours.

Les velours et le tartan sont rérservés à la confection des mantes, manteaux et chapeaux.

Ceux servant à la fabrication de la lingerie  sont :

Pour la chemise- le pantalon et les jupons : la batiste, le linon, la percale, le nansouk, la mousseline et le shirting.

Pour le corset : le satin, le taffetas et le coutil.


Pour la crinoline : grosse toile, alpaga et crinoline bien sûr.

Les dentelles, elles, servent pour ornementer les robes et les manchettes. Elles sont nombreuses : dentelles au fuseau, guipure, Valenciennes, blonde, sans oublier les volants festonnés brodés au plumetis.

Le tableau ci-dessous concerne les tissus pour faire les chapeaux



pour la demi-toilette pour la toilette parée pour la robe du soir
taffetas uni

velours

crin

paille de riz
crêpe blanc ou de couleur

tulle

crêpe

paille lisse

pas de chapeaux

des demi-couronnes de fleurs

des touffes de fleurs

des plumets





Il y a aussi la paille que l'on trouve pour les chapeaux, pas seulement ceux pour le jardin, elle s'utilise beacoup pour le négligé. mais la paille est plus ou moins fine suivant l'usage qu'on en fait et sa forme.


Une description des tissus sera faite dans une autre page 

Lexique des tissus

A visiter, à Cholet : Le Musée du Textile de Cholet