Le corsage décolleté

La fabrication du corsage décolleté


Modèle de 1865


corsage devant

Corsage décolleté (devant)

corsage dos

Dos du corsage

Quoique la  saison des bals ne soit pas encore arrivée, nous pensons qu'il ne sera pas inutile à toutes nos lectrices de trouver ici le dessin d'un corsage décolleté qui pourra servir pour quelques bals d'automne.

Le corsage est fait en mousseline blanche, plissée perpendiculairement ; il est garni avec des perles blanches auquelles succède une engrelure de dentelle, traversée par du ruban de velours et une guipure Cluny.

La berthe et les jockeys des manches courtes, la ceinture, les trois pans posés sur et sous les basques du corsage blanc sont en taffetas bleu vif brodé en perles blanches

Nous avons là un joli modèle de berthe, mais je vais vous donner les explications pour une berthe avec manches

Corsage décolleté en mousseline

24 Décembre 1865


Quoique la  saison des bals ne soit pas encore arrivée, nous pensons qu'il ne sera pas inutile à toutes nos lectrices de trouver ici le dessin d'un corsage décolleté qui pourra servir pour quelques bals d'automne.

Le corsage est fait en mousseline blanche, plissée perpendiculairement ; il est garni avec des perles blanches auquelles succède une engrelure de dentelle, traversée par du ruban de velours et une guipure Cluny.

La berthe et les jockeys des manches courtes, la ceinture, les trois pans posés sur et sous les basques du corsage blanc sont en taffetas bleu vif brodé en perles blanches

Nous avons là un joli modèle de berthe, mais je vais vous donner les explications pour une berthe avec manches

Corsage décolleté en mousseline

24 Décembre 1865

corsage decolleté en mousseline

Nous ne pouvons nous dispenser , à la veille de la saison des bals  d'offrir, à nos lectrices,  les patrons des corsages  si généralement  adoptés cet hiver.

Le corsage décolleté, dont la photo est ci-dessus, est fait en mousseline plissée, orné d'entre-deux de dentelle, de rubans larges et étroits en velours ou taffetas.


Il est porté avec un corselet avec écharpes.
Fabrication :

On plisse perpendiculairement plusieurs morceaux de mousseline, puis dans cette mousseline plissée, on coupe les deux devants en laissanr en plus la mousseline nécessaire pour faire un large ourlet sur les bords du devant. Le dos  est coupé sans couture. Les manches sont coupées dans la mousseline non plissée ; on fait, sur les devants, les pinces de la poitrine puis les ourlets soutenant les boutons et les boutonnières. On assemble les diverses parties du corsage, on le monte sur une ceinture. On encadre le bord supérieur et le devant avec les garnitures. Ces garnitures se composent de deux dentelles cousues peu froncées, pied à pied, sur cette couture. On pose une engrelure pour passer le ruban. La manche est cousue , garnie comme le corsage et ornée de noeuds faits avec du ruban de velours  ayant deux centimètres de largeur; le plus grand noeud se compose de bouclettes ayant 16 centimètres de longueur.  On coud la manche dans l'entournure, si l'on met une épaulette elle  est coupée en même étoffe que le corselet ; elle est posée dans l'entournure en rapprochant les signes pareils. ? n'ayant pas les patrons mais seulement les explications.

Le corselet avec écharpes se fait en toute étoffe, velours, taffetas ou satin. Sur notre modèle ce corselet est en taffetas bleu, avec bandes de velours bleu coupées  en biais et dentelle blanche étroite.

Fabrication :

On coupe deux morceaux en étoffe et doublure d'après chacune des figures 42 à 46 (vous devrez les imaginer car je n'ai pas les patrons) ; on les assemble en rapprochant les lettres pareilles. Le corselet, ouvert sur le côté gauche, se ferme avec des agrafes ; les écharpes sont posées derrière, ou sur le côté gauche , à volonté ; leur longueur et leur largeur sont facultatives ; on peut aussi les supprimer ; elles doivent être faites en même étoffe que le corselet.