L'habillement de la petite fille

Habillement de la petite fille 

Sous le Second Empire




Comme pour le costume féminin, le XIXème siècle imposera aux petites filles le port de la crinoline et du corset. On leur apprend le mode de la représentation et, comme leur mère, on leur attribue l'indispensable chapeau ainsi que de nombreux accessoires : sacs gants, châles ...


Tout au long de cette période, les jupes des fillettes restent courtes et les pantalons pointent dessous.


  • De 1852 à 1860 : la robe est tout d'abord assez longue et se modifie pour n'arriver plus qu'au genou. La jupe est très souvent garnie de volants. Le pantalon de lingerie est de rigueur et dépasse de la robe et, bien entendu, l'indispensable crinoline pour faire bouffer la jupe. Pendant cette période, la fillette est coiffée en bandeaux et porte un chignon bas qui diffère peu de celui de sa mère. basque et les manches sont de forme pagode. Comme pour leur mère,
1853

  • De 1860 à 1866 : la robe perd ses volants et devient d'une seule pièce, c'est-à-dire "princesse" ou alors la jupe est à plis. 1864Les ornements sont simples : soutache, galon ou dentelle posée à plat. La crinoline est très large et la culotte de lingerie en dépasse encore un peu.  Comme leur mère, elles portent des mantelets vagues , des capes et des basquines. Leur coiffure se modifie : elle est tirée en arrière et rassemblée pour former un catogan prisonnier d'un filet. Les chapeaux n'ont plus la forme de capote. Ils sont larges de bord, la calotte est assez basse et a souvent une forme ovale. Ces chapeaux sont garnis de plumes et de rubans.



  • De 1866 à 1869 : les jupes diminuent de largeur et raccourcissent et ne découvrent pas le pantalon. La forme générale est en cône, aussi bien pour la jupe que pour la veste. 
1867

Les décolletés des robes sont carrés, les bretelles passées sur les guimpes sont à la mode. Les corsages sont à basques découpées et les ornements géométriques ont la faveur surtout la forme "dents de scie". Les chapeaux se sont modifiés : ils sont plats et à bords étroits et, bien entendu, eux aussi se plantent sur le front. A partir de 1869, les fillettes portent le "pouf" comme leur mère. La robe s'arrête juste au-dessous du genou et la jupe de dessus est drapée par des cordons ou des fronces. La forme de polonaise à trois pans imite la forme portée sous le régime de Marie-Antoinette. 
1869
Il est à bords étroits, sa calotte est assez haute et un peu arrondie. La casquette à visière ainsi que le chapeau rond sont également à la mode.








Les petites filles modèles



Le site d'une passionnée des petites filles modèles

Poupendol, un beau site sur les poupées