Les petits bonnets de jour des femmes sous le Second empire

Les bonnets de jour


Ils sont coquets et font partie de la toiletted'intérieur 


Mais comme on peut le voir, sur le tableau du peintre Luminais, ils peuvent être aussi très ordinaires
Luminais
Novembre 1852

Les bonnets de parure sont petits et se posent très en arrière de la tête pour laisser place soit à la natte de cheveux soit à la natte de rubans.
Un bonnet très en vogue,appelé "bonnet à la jolie femme" se compose de tulle bouillonné et de fleurs légères. Sa nouveauté consiste dans les pattes de tulle espèce de petites écharpes que l'on noue sous le menton.

On fait aussi de charmantes coiffures du soir avec du ruban de gaze découpé à jour et formant des feuilles, des arabesques, des losanges, etc... Ces coiffures qui sont très retombantes conviennent pour jeunes personnes.
En 1852-53

Les fanchons en dentelle noire ou blanche sont encore à la mode , sans fleurs on les porte pour toilette d'intérieur.

bonnets 1853

Coquets bonnets de 1853




Avril 1853

Les bonnets restent petits, ceux de négligé d'intérieur se font souvent moitié en ruches de tulle plissé et moitié en ruches de ruban.Beaucoup continuent à former le fanchon.Les bonnets du matin sont en jaconas brodés ou en entre-deux de tulle et de mousseline.. Les bonnets habillés sont en blonde avec des fleurs.
Les bonnets habillés sont en blonde avec fleurs.


Mars 1855

Les bonnets en blonde ornés de fleurs ou de plumes composent la coiffure des femmes encore jeunes.
Les barbes en dentelle n'ont rien perdu de leur vogue.

En 1856

Les petits bonnets du matin, en lingerie, sont très coquets ; ils se garnissent de coques en ruban, ont des barbes et des bouclettes en velours peuvent remplacer les coques en ruban.


En 1859-60

En fait de petits bonnets du matin, on cite comme grande nouveauté le bonnet "à la paysanne". Ce bonnet est surtout adopté en mousseline, entouré d'un volant de guipure, avec un noeud de ruban ou de velours au milieu du dessus et un noeud par derrière.. En le défigurant un peu, on peut en faire un bonnet du jour ; on le fait alors en tulle noir doublé de blanc,avec blonde blanche et noire et noeud, ou tout en guipure doublée de soie de couleur.

lingerie de 1859

Lingerie de 1859

.
1852
1852
1860
1860
1852
1852
1860
1860

Voici, ci-dessous, quelques bonnets de l'année 1864-65
1864
1864
1864
1864

Novembre 1865


Les bonnets ont pris la forme du chapeau Empire.
En 1866,

En matière de jolis bonnets, il y a le "Benoîton" où les chaînes de ce nom sont remplacées par des entre-deux de guipure. Le "Lamballe" dont l'ornement est posé en couronne et dont le fond, en forme de fanchon, se termine en barbes flottantes. Et le  "Catalan avec voile carré retombant derrière et dont la passe arrondie est garnie de blonde.
J'ignore si les coquettes ont délaissé les jolis petits sbonnets du matin mais en 1869 je n'ai pas trouvé trace de cet accessoire.

Les bonnets de nuit


Les bonnets de nuit,comme leur nom l'indique, étaientportés la nuit.

Ils étaient, eux aussi, assez élégants.Certains étaient festonnés et même garnis de Valenciennes ou bien ils étaient brodés.

Les plus simples étaient confectionnés au crochet. On dit que ceux-ci sont plus commodes à porter et plus hygièniques